la vie de ma voix intérieure

En totale reconstruction après deux années abominables passées en Lozère où j'ai appris que seuls les humains ne sont pas humains, je continue à partager ma passion de la lecture. Vous pouvez apprendre à me connaître à travers les citations.

10 janvier 2013

La couleur des sentiments

la couleur des sentiments de Kathryn Stockett

 

Traducteur : Pierre Girard

ISBN : 2330013078

Éditeur : Actes Sud (2012)

 

4ème de couverture :

Chez les Blancs de Jackson, Mississippi, ce sont les Noires qui font le ménage, la cuisine, et qui s’occupent des enfants. On est en 1962, les lois raciales font autorité. En quarante ans de service, Aibileen a appris à tenir sa langue. L’insolente Minny, sa meilleure amie, vient tout juste de se faire renvoyer. Si les choses s’enveniment, elle devra chercher du travail dans une autre ville. Peut-être même s’exiler dans un autre Etat, comme Constantine, qu’on n’a plus revue ici depuis que, pour des raisons inavouables, les Phelan l’ont congédiée.

 

Mais Skeeter, la fille des Phelan, n’est pas comme les autres. De retour à Jackson au terme de ses études, elle s’acharne à découvrir pourquoi Constantine, qui l’  élevée avec amour pendant vingt-deux ans, est partie sans même lui laisser un mot.

 

Une jeune bourgeoise blanche et deux bonnes noires. Personne ne croirait à leur amitié ; moins encore la toléreraient. Pourtant, poussées par une sourde envie de changer les choses, malgré la peur, elles vont unir leurs destins, et en grand secret écrire une histoire bouleversante.

 

Extraits :

« La laideur, on l’a en dedans. Etre laid, ça veut dire être méchant et faire du mal aux autres. Alors, t’es comme ça, toi ? »

 

« C’est à ce moment, je crois, que j’ai compris ce qu’était la honte, et la couleur qu’elle avait. »

 

« Dire merci quand on le pense pour de bon, quand on se rappelle que quelqu’un a vraiment fait quelque choses pour vous, ça fait tellement de bien. »

 

« Elle prend les choses les plus compliquées et en un rien de temps elle vous les arrange et vos les simplifie tellement que vous pouvez les mettre dans votre poche. »

 

« Elle va mettre face à la mort le même entêtement qu’elle a mis dans tous les détails de son existence. »

 

« C’est drôle comme les gens ont des façons différentes de montrer leurs sentiments. »

 

« Je marche sur le trottoir déjà brûlant à huit heures du matin en me demandant ce que je vais faire du reste de ma journée. Du reste de ma vie. Je pleure et je tremble… »

 

Mon avis :

Sublime ! Un roman bourré d’humour malgré les conditions de vie difficiles des bonnes noires dans les années 60. Je ne savais pas ou ne me souvenais plus que dans la décennie de ma naissance, en Amérique il y avait encore des endroits où les êtres humains ne naissaient pas libres et égaux. Oui bien sûr on ne parlait plus d’esclavage, les noirs recevaient un salaire de misère et s’ils se rebellaient d’une façon ou d’une autre, la vengeance des blancs étaient souvent…. Mortelle.  J’ai détesté Skeeter, la grande bringue, bien née, qui décide d’écrire sur les conditions de travail des bonnes noires. Je l’ai trouvée égoïste et inconséquente. D’ailleurs son attitude a changé au fur et à mesure de son enquête et des témoignages qu’elle recevait. J’ai tremblé tout au long du livre pour Aibileen et Minny, j’ai ri aussi.

A l’épilogue je n’ai pu m’empêcher de penser à cet autre merveilleux livre « les raisons de la colère ». Rien à voir me direz-vous ? En dehors du fait qu’il se passe aux Etats-Unis, non. Pas de plagiat non plus. Mais j’y ai retrouvé l’acceptation, la résignation avant la colère et la rébellion. D’autres mots s’envolent de mon esprit : égoïsme, secrets, douceur, violence.

En fin de compte ceux qui sont libres ne sont peut-être pas ceux auxquels vous pensez…Ce livre est mon premier coup de cœur de l’année et il sera difficile à détrôner.

Posté par pyrouette à 11:10 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

  • Ta critique est passionnée ! Ça donne envie de s'y plonger, puis les citations me parlent, tu nous embarque, j'aime !

    Posté par Patounette, 10 janvier 2013 à 13:02
  • Un très bon dont je me souviendrai longtemps.

    Posté par Nadael, 11 janvier 2013 à 16:16

Poster un commentaire