la vie de ma voix intérieure

En totale reconstruction après deux années abominables passées en Lozère où j'ai appris que seuls les humains ne sont pas humains, je continue à partager ma passion de la lecture. Vous pouvez apprendre à me connaître à travers les citations.

22 décembre 2013

Mon premier jour de bonheur

 

 

31tzklccrPL

 

ISBN : 2260014348

Éditeur : Julliard (1999)

 

4ème de couverture :

J'essaie de me rappeler cette lueur orangée que j'ai prise un moment pour un coucher de soleil, et dont je me suis réjoui. Peu après, j'ai vu les flammes à travers ma lucarne ; j'ai bondi dans l'escalier, en traversant notre chambre j'ai vu Janda de dos, accoudée à la fenêtre, immobile et fascinée, puis j'ai couru sur les toits et je n'ai plus pensé à Janda . À quel moment est-elle partie ? Est-elle partie pendant ma course, ou a-t-elle attendu de me savoir sain et sauf ? On tient infiniment à quelqu'un durant des mois des années, on voudrait le protéger contre tous les malheurs, et brusquement on se moque de le savoir vivant ou mort. C'est comme ça n'est-ce pas ? Des tas de gens le savent. Mais moi, non. Je l'apprends seulement maintenant.

 

Extraits :

« Certains jours, je n’ai plus la force, surtout l’été, quand les jours n’en finissent plus… Tu attends le soir pour te coucher, tu attends, tu attends et tu te mets à penser. C’est ça qui n’est pas bon. »

 

«  Les gens d’ici ont eu le même espoir un jour : ils sont partis de chez eux, ils ont cru qu’ils pourraient se débarrasser du fardeau, et regarde dans quel état ils sont aujourd’hui ! Regarde ce qu’ils sont devenus ! »

 

Mon avis :

Le narrateur vit à Roubaix en face d’une usine qui prend feu un soir. Sa compagne en profite pour disparaître ou plutôt le quitter. Il n’est pas apte au bonheur, elle a perdu ses deux parents dans un accident, elle a besoin de vivre. Mais cela, il ne l’apprendra que plus tard.  Il est entouré par sa nombreuse fratrie qui va le fuir et le détester pour le scénario envoyé à un éditeur et surtout publié sous son vrai nom. Il raconte son enfance malheureuse, leur enfance malheureuse.  Ses parents s’indignent et l’ensemble de la famille le renie. Il va devoir apprendre à vivre seul. La ville de Roubaix en fond de son désespoir, les usines qui ferment,  la misère qui s’y installe, la montée d’un certain racisme. L’amour, pourtant, est au bout de la route et son premier jour de bonheur aussi. Ce livre est une préface du chagrin, histoire violente d’une enfance malheureuse.

Posté par pyrouette à 09:02 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

  • un thème qui me plaît beaucoup... mais besoin de lire des choses plus gaies en ce moment..

    Posté par Eve-Yeshe, 22 décembre 2013 à 14:02

Poster un commentaire