la vie de ma voix intérieure

En totale reconstruction après deux années abominables passées en Lozère où j'ai appris que seuls les humains ne sont pas humains, je continue à partager ma passion de la lecture. Vous pouvez apprendre à me connaître à travers les citations.

L'autre moitié de moi-même

 

6734_1796260

 

 

 

 

 

Anne-Laure Bondoux

ISBN : 2227483245

Éditeur : Bayard Jeunesse (2011)



4ème de couverture :

«Jusqu'ici, j'aimais écrire des romans. J'aimais inventer des intrigues, explorer des contrées lointaines, donner vie à des personnages perdus qui cherchaient un sens à leur existence. Aujourd'hui, c'est moi qui suis perdue, et c'est moi qui pars en voyage...»

 

Un soir d'octobre 2010, Anne-Laure Bondoux croit avoir renversé un enfant en voiture. Or cet incident étrange survient après la révélation d'un secret de famille, une séparation, l'apparition de quelques fantômes et une longue panne d'écriture. Soudain, elle qui pensait savoir qui elle était et où elle allait n'a plus aucune certitude.

 

Elle se remet alors à écrire. Non pas un roman pour la jeunesse comme à son habitude, mais son histoire, la seule qu'elle puisse vraiment raconter aujourd'hui.

 

Peut-être n'est-elle pas si différente de la nôtre…

 

Extraits :

C'est fou ce qu'on est aveugle lorsqu'on a peur.

 

Je voue à Barbie un mépris total, et les princesses m'emmerdent.

 

Mais ce soir là, je n'ai plus la force de résister. Je bascule dans un gouffre noir. Je fais une chute vertigineuse vers le fond, à l'intérieur de moi-même, là où gisent les choses oubliées. A l'endroit exact de mes peurs. C'est un naufrage.

 

Je ne trouve plus de mots. Seulement des larmes pour dire mes émotions.

 

Je suis désormais persuadée que le langage est un acte, et que le pouvoir des mots ne se restreint pas au domaine de l’imaginaire. Il s’exerce sur nous tous, dans notre vie concrète, pour le meilleur et pour le pire.

 

Nous avons chacun notre puits où meurt un enfant tendre. Nous l’entendons pleurer la nuit sans jamais bien comprendre.

 

Mon avis :

Superbe témoignage d’un état dépressif qui trouve sa source dans l’enfance. Un sentiment d’insécurité existant depuis toujours malgré une personnalité joyeuse et fonceuse. Puis, un instant de faiblesse, un instant de fatigue vont faire basculer cette belle personnalité. L’Auteure va regagner sa grotte, ce que tout être dépressif connaît, le refuge, l’endroit où l’on peut se rouler en boule et remonter le temps pour trouver l’origine de cette souffrance tellement vive que tout s’arrête. L’histoire de nos parents n’est pas la nôtre et ne devrait pas nous faire souffrir. Nous avons en tant qu’enfant notre propre vie, notre propre histoire à construire et la réalité des uns n’est pas la vérité des autres.

Posté par pyrouette à 07:27 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

  • L'auteure semble bien décrire l'univers de la dépression ce livre devrait me plaire mais pas tout de suite car gros blues en ce moment...

    Posté par Eve-Yeshe, 15 mars 2015 à 15:36
  • Ce livre me paraît intéressant d'après ton avis, mais me fait un peu peur. J'hésite...
    Gros bisous, Corinne, et bonne semaine à toi

    Posté par Pahi, 15 mars 2015 à 22:14
  • Je reviens... je l'ai lu malgré mes inquiétudes et je ne le regrette vraiment pas ! J'ai compris bien des choses.
    Gros bisous, Corinne.

    Posté par Pahi, 06 avril 2015 à 22:00
  • C'est un beau témoignage intructif qui nous ouvre bien des portes de nos propres souvenirs ou plutôt manque de souvenirs.

    Posté par pyrouette, 08 avril 2015 à 08:23

Poster un commentaire