la vie de ma voix intérieure

En totale reconstruction après deux années abominables passées en Lozère où j'ai appris que seuls les humains ne sont pas humains, je continue à partager ma passion de la lecture. Vous pouvez apprendre à me connaître à travers les citations.

New York pour le meilleur & pour le pire

new_york_pour_le_meilleur_et_pour_le_pire

 

 

 

John Freeman

ISBN : 2330056710

Éditeur : ACTES SUD (11/11/2015)




4ème de couverture :

 

À l’invitation de John Freeman, ex-rédacteur en chef de la revue littéraire britannique Granta, une trentaine d’auteurs (Dave Eggers, Zadie Smith, Edmund White, David Byrne, Taiye Selasi…) abordent, en toute liberté, la notion d’inégalité et l’élargissement du fossé entre les riches et les pauvres à New York, en particulier à travers le problème du logement commun à toutes les grandes villes du monde.  La diversité et l’acuité de leurs approches et de leurs visions composent un recueil d’histoires et d’expériences exaltant, combatif et rageusement vivant.

David Byrne - Victor Lavalle - Garnette Cadogan Valeria Luiselli - Bill Cheng Colum McCann - Teju Cole Dinaw Mengestu

Lydia Davis Téa Obreht - Jonathan Dee Patrick Ryan - Junot Díaz Michael Salu - Mark Doty Rosie Schaap - Dave Eggers

Taiye Selasi - Jonathan Safran Foer Arkhil Sharma - Tim Freeman Zadie Smith - Dw Gibson Jeanne Thornton

Chaasadahyah Jackson Hannah Tinti - Sarah Jaffe Maria Venegas - Lawrence Joseph Edmund White



Extraits :

 

"Le silence, une certaine forme de silence, s'apparente à un lent incendie. Si on ne l'arrête pas, il s'étend et calcine tout autour de lui." Valeria Luiselli (Zapata boulevard)

"La façon dont un espace devient un lieu où l'on se sent chez soi n'est jamais claire." Valeria Luiselli (Zapata boulevard)

 

"C'est à ce moment là que j'ai compris que, alors qu'il n'était pas difficile de partir de rien et de gagner beaucoup, prendre le chemin inverse pouvait faire des ravages." Akhil Sharma (Aller-retour)

"Une de mes qualités est d'être capable d'affronter ce qui me fait peur." (Akhil Sharma - Aller-retour)

"Chaque être vivant méritait d'être considéré d'un même regard impartial. Voilà une évidence trop souvent oubliée." John Freeman

"Le monde auquel on a accès suffit amplement. C’est l’image qui a trouvé sa place en moi, un espace vide où l’imagination choisit de s’attarder." Colum McCann (Aux abords des ténèbres)



Mon avis :

 

Comme dans toutes les grandes villes il vaut mieux ne pas être pauvre pour habiter à New York. Il y a les beaux quartiers et les autres, le tout à un prix hors d’atteinte de tout un chacun.

Certes, certains pauvres y habitent mais dans des appartements détruits partiellement par des promoteurs avides de nouveaux bâtiments qui rapporteraient plus d’argent.

Il y a les réfugiés vivant dans des quartiers communautaires délabrés. Les jeunes ayant la chance d’avoir trouvé un job dans cette ville et la durée de leur contrat détermine la durée de leur présence dans cette ville. Ensuite ils seront obligés de repartir dans des régions moins onéreuses.

Puis il y a les gens aisés qui côtoient malgré eux la misère ou qui la regardent d’en haut, une tasse de café à la main. Il y a les solidaires, les militants, les co-locataires, les sans-abris, tous aiment leur ville.

Entraînés par John Freeman, une trentaine d’écrivains décrivent cette ville avec leur vécu, leur imagination, leur sensibilité, leur implication.

Les nouvelles peuvent être émouvantes ou hilarantes mais de toute façon ne laissent pas indifférent. Les villes n’aiment pas la misère, certains se battent pour réduire les inégalités.




Posté par pyrouette à 08:34 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

    Coucou Corinne,
    Si je comprends bien, il s'agit d'un livre de nouvelles ?
    Pas trop démoralisant ?
    Gros bisous à toi en espérant que ton soleil est aussi resplendissant que le nôtre

    Posté par Pahi, 28 mars 2017 à 12:23
    • Plutôt bourré d'humour et de combats. Mon soleil, malheureusement, ne peut pas rivaliser avec le tien cette semaine. Profite bien ! Bisous Denise

      Posté par pyrouette, 30 mars 2017 à 08:06
  • le thème de ces nouvelles me plaît, et les citations de Akhil Sharma sont tentantes

    Posté par Eve-Yeshe, 28 mars 2017 à 13:54
    • C'est un recueil de nouvelles vraiment agréable.

      Posté par pyrouette, 30 mars 2017 à 08:04
  • made in usa

    Faut pas faire 35 heures là bas mais le double être compétitif à toute heure du jour si tu as la chance d'être bi ou, trilingue c'est un plus pour trouver un bon job là bas c'est colocations pour les nouveaux arrivants qui peuvent se payer l'avion , trouver un compatriote qui a pignon sur rue avec une affaire qui tourne , faire ta place en commençant par la plonge et si tu es bon ton avenir est assuré à condition de ne pas faire de bêtises.

    Posté par lecracleur, 05 juillet 2017 à 18:43

Poster un commentaire