la vie de ma voix intérieure

En totale reconstruction après deux années abominables passées en Lozère où j'ai appris que seuls les humains ne sont pas humains, je continue à partager ma passion de la lecture. Vous pouvez apprendre à me connaître à travers les citations.

Un élément perturbateur

G00931

 

 

 

 

Olivier Chantraine

ISBN : 2072740347

Éditeur : GALLIMARD (24/08/2017)





4ème de couverture :

 

Serge Horowitz est hostile à toute forme d'engagement. Sa soeur l'héberge chez elle. Il ne doit son travail dans un cabinet de consulting qu'à son frère, ministre des Finances. Pour ne rien arranger, il est hypocondriaque et connaît des moments d'aphasie incontrôlables. C'est une de ces crises qui le saisit alors qu'il est en pleine négociation avec une société japonaise. Quand lui revient la parole, il fait capoter l'affaire...

Mis en demeure de réparer son erreur, le voici lancé dans l'opération de la dernière chance, accompagné de Laura, son associée. Mais les déconvenues s'enchaînent.



Extraits :

 

"Les relations de famille nous abîment. Tous. Toute notre vie. C'est triste à dire mais c'est vrai. La famille plane comme un nuage noir au-dessus de nos têtes dont la menace permanente nous empêche d'être véritablement nous-mêmes. Comme un sortilège dont seule la mort de l'un des membres nous délivre. Et encore."

 

"Je commence seulement à me dire qu’aucun miracle ne survient sans un minimum de discipline."

 

"Alors je ne dis rien. À quoi bon, si tout se paie, il doit bien y avoir aussi un coût à l’inaction."

 

"La vie n’offre pas que des déceptions."

 

"Je me dis que teinter sa vie d’une incertitude légère ne doit pas être dénué de charme."

 

"La vie ressemble parfois à un puzzle de mille pièces dont il manquerait des morceaux, sans qu’on sache exactement lesquels."

 

"Les choses qui doivent se passer finiront bien par passer. Je n’ai pas la moindre idée de ce qui m’attend. Cela me convient tout à fait. Je n’ai jamais nourri de grandes attentes envers qui quoi que ce soit. Et de ce fait la vie ne m’a jamais vraiment déçu."

 

"Comme si l’absence de paroles était devenue l’une des denrées les plus rares sur terre, l’arme ultime de résistance passive face aux dérives du monde moderne."

 

 

Mon avis :

 

Les confidences de Serge qui pourtant souffre d’aphasie sont succulentes. Hypocondriaque, vivant chez sa soeur à 43 ans, travaillant dans des sociétés pourries grâce à son frère ministre, Serge n’attend rien de la vie. Il ne comprend pas les causes de sa perte de mots quand il est en public ou dans une situation où il doit se justifier. Par contre quand il doit se taire, il dit un peu trop de mots, un peu trop de choses dénonçant les magouilles de son entreprise, de son frère ou déclarant à un éventuel client qu’il ferait bien de s’abstenir de signer le contrat à ce prix. Il est honnête le Serge, ne voulant surtout pas tremper dans les combines de son frère.

 

Sa vie aurait pu continuer comme ça jusqu’à la fin, mais voilà, la vie est pleine de surprises, de remises en questions, de rencontres, d’amour.

 

Son frère, sa soeur, Laura son amoureuse et collègue, ses patrons, tous, vont obliger Serge à sortir de sa coquille. Il fera de belles rencontres et s’apercevra que le silence fait du bien aux autres, qu’il est capable d’apporter quelque choses aux autres.

 

C’est une histoire basée sur les rapports humains. Nous sommes souvent muselés par la société et pourtant si bavards. Beaucoup d’humour, de dérision pour un sujet grave.

 

Un grand merci aux Éditions Gallimard et à Masse critique de Babelio. 

Posté par pyrouette à 13:16 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

    pourquoi pas? Les extraits me plaisent, le thème aussi

    Posté par Eve-Yeshe, 18 août 2017 à 14:45

Poster un commentaire