la vie de ma voix intérieure

En totale reconstruction après deux années abominables passées en Lozère où j'ai appris que seuls les humains ne sont pas humains, je continue à partager ma passion de la lecture. Vous pouvez apprendre à me connaître à travers les citations.

La fille du train

WP_20180401_002

 

 

 

Paula Hawkins

ISBN : 2355843139

Éditeur : SONATINE (01/05/2015)

Traductrice : Corinne Daniellot






4ème de couverture :

 

Entre la banlieue où elle habite et Londres, Rachel prend le train deux fois par jour : à 8h04 le matin, à 17h56 le soir. Et chaque jour elle observe, lors d’un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la connaît par coeur, elle a même donné un nom à ses occupants : Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait. Heureux, comme Rachel et son mari ont pu l’être par le passé, avant qu’il ne la trompe, avant qu’il ne la quitte.

Jusqu’à ce matin où Rachel voit Jess dans son jardin avec un autre homme que Jason. La jeune femme aurait-elle une liaison ? Bouleversée de voir ainsi son couple modèle risquer de se désintégrer comme le sien, Rachel décide d’en savoir plus. Quelques jours plus tard, elle découvre avec stupeur la photo d’un visage désormais familier à la Une des journaux : Jess a mystérieusement disparu…



Extraits :

 

“Il y a quelque chose d'irrésistible dans ces bribes volées de la vie des autres, ces instants frustrants, trop brefs, et pourtant si révélateurs.” (Prologue)

“Parfois je me surprends à essayer de me souvenir de la dernière fois que j'ai eu un contact physique un tant soit peu significatif avec quelqu'un, la dernière fois qu'on m'a offert une simple étreinte ou qu'on m'a serré la main avec affection, et mon coeur se crispe.”

“La vie n'est pas un paragraphe et la mort n'est pas une parenthèse.”

“C'est comme si les gens pouvaient lire sur moi les ravages de la vie, ils le décèlent sur mon visage, à la manière dont je me tiens, dont je me déplace.”

“Comme si je jouais à la vie au lieu de vivre pour de vrai.”

“Parfois, je n'ai envie d'aller nulle part, j'ai l'impression que je serais heureuse de n'avoir plus jamais à remettre les pieds dehors.”

“Je ne sais pas. Je ne sais pas où est passée cette force, je ne me souviens pas l'avoir perdue. Je crois que, avec le temps, elle a été érodée par la vie, le simple fait de vivre, jusqu'à disparaître.”

“Les personnes avec qui on a un passé refusent de nous laisser partir, et on a beau essayer, on est incapable de s’en dépêtrer, de s’en libérer. Peut-être qu’après un certain temps on cesse de lutter.”



Mon avis :

 

J’ai choisi ce polar parce que je me déplace en train et Rachel une des héroïnes du livre est une habituée des trains. Comme moi son activité principale, à bord, est de regarder les maisons qui bordent la voie ferrée. J’adore faire ça, voler quelques bribes de vie, regarder des gens à l’abri chez eux, c’est réconfortant de les observer alors qu’on est dans un train sale qui sent mauvais. La comparaison s’arrête là. Rachel regardent des maisons bien précises de son ancien quartier. Les gens qu’elle observe  et à qui elle a donné des noms, Jess et Jason, demeurent à quelques maisons de son ancien foyer. Maintenant son ex-mari y vit avec sa nouvelle femme, Anna. Rachel est alcoolique et dépressive. Son récit est souvent brumeux et confus.

Jess qui se prénomme Megan nous livre des moments de sa vie jusqu’à sa disparition. Ce n’est pas bien clair non plus mais pour d’autres raisons que l’alcool.

Anna nous livre aussi son point de vue sur tout ce petit monde. Elle est franche, jalouse  et lucide. C’est la nouvelle femme de l’ex-mari de Rachel.

Vous suivez ? Le décor est en place. Venez avec moi les lecteurs, prendre ce train deux fois par jour et suivre cette enquête passionnante. Pour la première fois je n’ai pas essayé de découvrir qui était le responsable. J’ai juste suivi ces trois femmes avec leurs forces et leurs failles. Polar passionnant et presque addictif.

 

 

Posté par pyrouette à 12:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

    ce roman m'avait un peu déçue car j'en attendais beaucoup vu le nombre de critiques élogieuses... Un moment de lecture agréable quand même

    Posté par Eve-Yeshe, 01 avril 2018 à 14:16
    • Je n'avais pas lu les critiques...

      Posté par pyrouette, 04 avril 2018 à 18:20

Poster un commentaire