la vie de ma voix intérieure

En totale reconstruction après deux années abominables passées en Lozère où j'ai appris que seuls les humains ne sont pas humains, je continue à partager ma passion de la lecture. Vous pouvez apprendre à me connaître à travers les citations.

La nouvelle vie de Kate Reddy

WP_20180506_001

 

 

 

Allison Pearson

ISBN : 2749149614

Éditeur : LE CHERCHE MIDI (03/05/2018)

Traductrice : Julie Sibony






4ème de couverture :

 

Kate Reddy compte les quelques semaines qui la séparent de la cinquantaine avec effroi. Si on ajoute à cette angoisse les hormones qui s'agitent, des enfants devenus ados qui ont besoin d'elle mais qui ne lui adressent pas la parole, des parents qui vieillissent et redeviennent eux-mêmes des enfants, un mari qui se cherche et a décidé de s'offrir un break pour se consacrer à l'art de la pleine conscience... Kate se trouve prise dans un sandwich qu'elle ne peut même pas avaler à cause des calories ! Et c'est sans compter son retour dans le monde du travail, où la cinquantaine est un tabou...

Juste au moment où elle commence à se débrouiller dans son nouveau boulot, son ancien amant, Jack, réapparaît... Les choses se compliquent, et c'est peu dire.



Extraits :

 

“Le plus drôle, c'est que vieillir ne m'avait jamais inquiétée. La jeunesse n'avait pas été si tendre avec moi que sa disparition me dérange outre mesure.”

 

“Elles sont censées appartenir à la génération de filles la plus libre et émancipée qui ait jamais existé. Et là, juste au moment où l'égalité est à portée de main, elles décident de passer leurs journées à se tartiner de maquillage et à poser pour des selfies et des belfies comme des courtisanes dans un bordel de fin de siècle. Comment en est-on arrivés là, bon sang ?”

 

“La plupart du temps, je ne suis même pas sûre d'être totalement vraie moi-même.”

 

“Il ne m'était alors jamais venu à l'esprit qu'un jour je serais moi aussi une femme angoissée luttant pour se refaire une place dans le monde du travail.”

 

“Est-ce une quantité d'angoisse normale, à votre avis ? Toutes les femmes ont-elles l'impression d'être seule de garde dans une tour de contrôle aérien ?”

“Le temps change tout, sauf un petit quelque chose à l’intérieur qui reste éternellement surpris par le changement.”



Mon avis :

 

Enfin une histoire sur les femmes de 50 ans ou presque ! Kate est ma nouvelle meilleure amie, qui d’autre pourrait me comprendre ?

Coincée dans les affres de la ménopause, pilier actif de la famille depuis que son mari ne travaille plus et a décidé de devenir thérapeute, à la recherche d’un emploi, devant veiller sur sa mère et ses beaux-parents, et croyez-moi il y a du boulot, et sur ses enfants, surtout sa fille dont la photo du popotin fait le tour des réseaux sociaux, Kate est au bord du gouffre.

Kate et son mari ont quitté la ville il y a des années pour venir s’installer à la campagne, dans une vieille maison.

Kate a dix mille pensées à la minute, elle s’inquiète pour tous et essaye de faire au mieux. Mais Périménopause lui en fait voir et entre les trous de mémoire inquiétants, les difficultés de concentration, et les attaques physiques, style bouffées de chaleur, intestin en vrac, prise de poids et autres petites joies, elle a du mal à faire face.

Elle se doute bien qu’il y a un problème avec son mari, mais n’a ni la force, ni le courage de creuser davantage.

Elle s’inscrit à un atelier de retour à l’emploi, arrive à se faire embaucher dans l’ancienne société où elle était directrice dans un sous-emploi. Elle ment sur son âge et elle a bien fait. Je me demande si je ne vais pas faire ça maintenant…

Ses journées commencent très tôt, des heures dans le train, le travail, puis les enfants, la maison et le mari qui ne fait toujours rien.

Elle communique avec ses amies par mails et raconte ses mésaventures familiales et professionnelles avec beaucoup d’humour.

Puis comme une cerise sur la gâteau son ancien amant réapparaît dans sa vie.

J’ai adoré suivre la vie de Kate, c’est un livre addictif, du moins pour moi, la représentation de la femme de 50 ans dans la société où elle est censé paraître plus jeune, plus mince, cultivée pour un sous-emploi et solide pour sa famille dans une période où on ne maîtrise pas grand chose, on n’est plus vraiment soi-même.

Alors je suis d’accord, toutes les femmes ne vivent pas ce moment comme un tsunami et elles ont de la chance, passez votre chemin si c’est le cas ! Pour les autres, qui comme moi, se retrouve dans les angoisses, les pensées et la vie de Kate, ce pavé est pour vous.

Une blogueuse a écrit sur ce moment féminin difficile :”est-ce possible d’être ado du haut, vieille du bas et grosse de partout ?”

 

Un grand merci à Masse Critique de Babelio et aux Éditions du Cherche-Midi 

 

mc logo.png



Posté par pyrouette à 21:03 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

  • Aaaaah ! Alors déjà le résumé éditeur me faisait envie, les extraits que tu as choisis m'avaient 100% convaincue, et alors ton avis m'achève ! !! Ce livre est pour moi ! Je sens que Kate est déjà ma copine !!

    Posté par Plouf, 07 mai 2018 à 05:18
    • Tu verras ou plutôt tu liras : Kate a une autodérision du tonnerre. Je n'ai rien dévoilé, c'est une lecture savoureuse !

      Posté par pyrouette, 07 mai 2018 à 08:44
  • Coucou Corinne,
    Même si ce tronçon de vie est franchi depuis longtemps en ce qui me concerne, je me ferai le plaisir d'en faire la lecture pour la "refourguer" à mes filles, toutes deux proches de ce stade
    Gros bisous et grand merci pour ton avis m'a bien fait sourire (ouf j'ai le recul ...)

    Posté par Pahi, 07 mai 2018 à 18:35
    • J'aimerais que ce soit un souvenir aussi, mais bon... Heureusement il y a l'autodérision. IL ne faut rien lâcher !

      Posté par pyrouette, 12 mai 2018 à 11:41
  • pour moi-aussi c'était un passé déjà lointain mais pourquoi pas aller faire un petit tour du côté de chez Kate et voir comment les choses ont évolué

    Posté par Eve-Yeshe, 08 mai 2018 à 14:19
    • Kate est épuisée, épuisante et très drôle mais il n'y a pas d'avancée dans ce passage difficile, malheureusement !

      Posté par pyrouette, 12 mai 2018 à 10:56

Poster un commentaire