la vie de ma voix intérieure

En totale reconstruction après deux années abominables passées en Lozère où j'ai appris que seuls les humains ne sont pas humains, je continue à partager ma passion de la lecture. Vous pouvez apprendre à me connaître à travers les citations.

Un mariage anglais

 

Un mariage anglais par Fuller

Claire Fuller

ISBN : 223408329X

Éditeur : STOCK (02/05/2018)

Traductrice : Mathilde Bach

 

4ème de couverture :

 

Ingrid a 20 ans et des projets plein la tête quand elle rencontre Gil Coleman, professeur de littérature à l’université. Faisant fi de son âge et de sa réputation de don Juan, elle l’épouse et s’installe dans sa maison en bord de mer.

Quinze ans et deux enfants plus tard, Ingrid doit faire face aux absences répétées de Gil, devenu écrivain à succès. Un soir, elle décide d’écrire ce qu’elle n’arrive plus à lui dire, puis cache sa lettre dans un livre.

Ainsi commence une correspondance à sens unique où elle dévoile la vérité sur leur mariage, jusqu’à cette dernière lettre rédigée quelques heures à peine avant qu’elle ne disparaisse sans laisser de trace.



Extraits :

 

"Que pensez-vous qu'il se produise dans les creux, les non-dits, dans tout ce qui n'est pas écrit ?"

 

"J'éprouvais ce sentiment exaltant de me trouver à un seuil, et qu'à tout moment ma vie pouvait basculer dans une direction que je n'avais jamais envisagée ou appréhendée."

 

"Est-ce que ta mémoire te joue des tours parfois ? Tu penses à un endroit et tu te rends compte qu'en fait tu y es déjà ?"

 

"Cela veut dire que le cerveau est capable de prêter foi à deux idées contradictoires en même temps : l'espoir et la peine."

 

"Le monde entier était devenu plus raide, plus abrasif : les draps m’écorchaient la peau, les vêtements m’irritaient, tout comme les gens."



Mon avis :

 

Ingrid a 20 ans et vit ses derniers moments de liberté. Ingrid a 20 ans, rencontre son prof de littérature et tombe amoureuse. Elle aurait mieux fait de se casser une jambe Ingrid. Dès le début, Gil donne le ton. Il demande à Ingrid de ramener quelques livres à la bibliothèque et elle doit  régler un impayé alors qu’elle peine à se nourrir. Ah l’amour… Ingrid est enceinte, ils se font renvoyer tous les deux de l’université. Louise, sa meilleure amie, tente de la dissuader, propose de lui avancer les frais pour se faire avorter. Ils partent vivre dans un cabanon familial au bord de la mer. Gil est aussi un écrivain raté. Nan, leur première fille naît dans la pauvreté, au milieu de ce couple désaccordé. Gil veut six enfants, Ingrid ne veut pas d’enfant. Elle accepte tout par amour, elle y croit. Gil achète les livres au lieu de les écrire, trompe Ingrid dans son atelier, part régulièrement. Ingrid tombe enceinte, perd des enfants, puis Flora s’accroche et voit le jour, bébé furieux. Ingrid fait face pendant quinze ans. Puis elle décide d’écrire à Gil, l’éternel absent. Elle cache chaque lettre dans un livre correspondant au thème du jour. Puis, Ingrid disparaît. Les dernières révélations sont insupportables pour une jeune femme qui a tout sacrifié.

Gil est vieux, il vit toujours dans la maison où sont stockés des milliers de livres en piles, arpente les rayons de la librairie du village. Un jour il croit voir Ingrid, court et chute. Il finit à l’hôpital. Ses deux filles reviennent pour s’occuper de lui. Richard le petit ami de Flora les rejoint.  Flora se souvient et cherche ce qui lui rappelle sa mère.

Je n’aime pas lire les histoires d’amour mais celle-ci est merveilleusement bien écrite. J'ai suivi la vie d’Ingrid avec passion, sans jugement, parce que c’est sa famille, son mariage, avec ses failles et ses forces.

Il y a d’autres personnages mais je ne vais pas les disséquer laissant une part de mystère.

Juste pour vous donner envie de lire ce récit un petit extrait :

Je suis tombée sur un bloc de ce papier jaune et je me suis dit que j’allais t’écrire une lettre. Une lettre qui mettrait à plat les choses que je n’ai pas réussi à te dire en face - la vérité sur notre mariage, depuis le début. Je sais que je vais écrire des choses que tu prétendras tout droit sorties de mon imagination, rêvées, inventées, mais c’est ainsi que je les vois. Ceci, ici, est ma vérité.

Belle lecture !

 

Posté par pyrouette à 16:37 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

    l'histoire me plaît je le note donc...

    Posté par Eve-Yeshe, 05 octobre 2018 à 15:09

Poster un commentaire