la vie de ma voix intérieure

En totale reconstruction après deux années abominables passées en Lozère où j'ai appris que seuls les humains ne sont pas humains, je continue à partager ma passion de la lecture. Vous pouvez apprendre à me connaître à travers les citations.

À qui se fier ?

 

À qui se fier ? par Dumont

 

 

 

Agnès Dumont

ISBN : 2930538813

Éditeur : QUADRATURE (07/02/2018)





4ème de couverture :

 

« Elise s'était contentée d'un sourire affectueux. Son grand avait toujours été ainsi : il se méfiait de tout et de tout le monde, et qu'est-ce que cela lui rapportait au bout du compte ? Des aigreurs d'estomac ou des migraines. Maux dont elle-même, heureuse nature, était le plus souvent dispensée. »

Qui sommes-nous ? Qui sont ceux qui nous entourent et que nous croyons connaître ? Nous portons un masque et les autres aussi. Mais ces masques ne sont-ils pas tout aussi vrais que ce qu'ils prétendent dissimuler ?



Extraits :

 

“S'il y a pire que les justifications de ceux qui n'ont pas osé vivre leur aventure, ce sont les souvenirs ridés de ceux qui ont osé il y a longtemps.” (Nous c'est pas pareil)

 

“Je n'avais pas encore eu le temps de m'habituer à ma nouvelle situation de femme déçue.” (Cent cinquante grammes de Christophe Colomb)

 

“Je connais ce genre d’individus solitaires, capable de n’importe quelle excentricité pour engager la conversation. J’ai un don pour les attirer." (Pourquoi m’a-t-il élue ?)

 

 

Mon avis :

 

Je me déplace en transports en commun essentiellement et  un recueil de nouvelles est parfait pour ce temps-là. Une petite histoire dans le train, une autre dans l’attente de la correspondance, je peux voyager et être concentrée sur des histoires courtes.

Des scènes de la vie d’individus qui se font des idées sur des quiproquos, des angoisses personnelles, une certaine culpabilité et interprètent des faits selon des circonstances aggravantes. Dans la vie réelle, de tels agissements sont dramatiques, mais ici plutôt des scènes cocasses. J’ai beaucoup ri. Je me suis reconnue dans la nouvelle : pourquoi m’a-t-il élue ? Il y a toujours des gens pour m’adresser la parole dans les gares, les salles d’attente, les trains. Fréquemment ce sont des gens qui souffrent, pas très stables qui me parlent longtemps, longtemps… J’essaie, comme je peux, de les éviter, en vain. Et c’est vraiment très drôle de lire les pensées d’une femme qui me ressemble.

La vie ordinaire de gens ordinaires, le tout écrit avec amour et malice.

Merci à Masse critique de Babelio et aux Éditions Quadrature pour cette lecture divertissante.

 

mc logo.png

 

Posté par pyrouette à 06:11 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

    noté! pour les salles d'attente où l'on s'éternise souvent, les nouvelles permettent de ne pas perdre le fil.
    J'ai tenté de lire "Pinocchio" et chaque fois il fallait revenir en arrière, j'ai fin par le laisser tomber!!!!

    Posté par Eve-Yeshe, 11 octobre 2018 à 14:35

Poster un commentaire