la vie de ma voix intérieure

En totale reconstruction après deux années abominables passées en Lozère où j'ai appris que seuls les humains ne sont pas humains, je continue à partager ma passion de la lecture. Vous pouvez apprendre à me connaître à travers les citations.

Il est grand temps de rallumer les étoiles

 

Il est grand temps de rallumer les étoiles

 

Virginie Grimaldi

ISBN : 221370970X 

Éditeur : FAYARD (02/05/2018)

 

4ème de couverture :

Anna, 37 ans, croule sous le travail et les relances des huissiers.

Ses filles, elle ne fait que les croiser au petit déjeuner. Sa vie défile, et elle l’observe depuis la bulle dans laquelle elle s’est enfermée.

À 17 ans, Chloé a des rêves plein la tête mais a choisi d’y renoncer pour aider sa mère. Elle cherche de l’affection auprès des garçons, mais cela ne dure jamais. Comme le carrosse de Cendrillon, ils se transforment après l’amour.

Lily, du haut de ses 12 ans, n’aime pas trop les gens. Elle préfère son rat, à qui elle a donné le nom de son père, parce qu’il a quitté le navire.

Le jour où elle apprend que ses filles vont mal, Anna prend une décision folle : elle les embarque pour un périple en camping-car, direction la Scandinavie. Si on ne peut revenir en arrière, on peut choisir un autre chemin.

 

Extraits :

 

"J'ai traversé la cité en la regardant s'animer. Le matin, ça sent l'espoir."

 

"Les études, au pire, c'est payant, au mieux, ça ne paie pas."

 

"Peut-être que les hommes sont comme Cendrillon, ils se transforment après l'amour."

 

"Tout ce que je ressens est décuplé. Je grouille d'émotions, je fourmille de sentiments."

 

"Les parents sont des funambules. On marche sur un fil tendu entre le trop et le pas assez, un colis fragile entre les mains."

 

"Plus tard, quand on les a quittés, j'ai songé que, nous autres, les humains, serions bien emmerdés si on n'était pas doté du rire. On serait obligés de toujours afficher nos vraies émotions."

"On m'avait prévenue que le temps filait, je n'imaginais pas à quel point."

 

" Mais ce silence-là, il était différent. Il nous réunissait."

 

Mon avis :

Anna croule sous les dettes, est exténuée par son travail de serveuse, ne voit plus ses filles. Chloé, jeune femme de 17 ans veut être aimée et est devenue la fille facile de la cité.  Lily est une petite fille très drôle, différente et harcelée à l’école. Le père vit à Marseille et ne donne que très peu de nouvelles. Le patron d’Anna veut la licencier pour embaucher à sa place sa maîtresse. Anna va avoir le courage nécessaire, après réflexion, pour lui faire un tout petit chantage. La somme d’argent représente l’intégralité de ses dettes et ne plus entendre frapper l’huissier à sa porte est un luxe qui donne du courage à cette femme, ou plutôt à cette mère.

Tout est réglé dès les premières pages alors ? Non, la vie n’est pas si facile, elle réserve toujours des surprises et pas toujours des bonnes.

Anna est à la maison maintenant, voit vivre ses filles, surprend Chloé avec un garçon dans sa chambre et apprend le harcèlement de Lily à l’école.

Ses filles vont mal et les priorités d’Anna changent à la minute même de ce constat. L’argent ne servira pas à régler les dettes mais à voyager avec ses filles, histoire de les changer d'environnement, de les couper de leur vie malheureuse.

La mère et les filles vont entreprendre un parcours jusqu’en Scandinavie en camping-car. La cohabitation va être rude mais cela en vaut la peine.

Chacune à leur tour nous raconte ce périple, les rencontres, les amitiés, la solidarité avec d’autres personnes et la beauté des paysages. Chacune nous raconte les rancoeurs, leur colère, leur tristesse mais aussi la joie et les moments de bonheur.

Elles vont devoir rentrer, les dettes seront toujours là, la cité aussi, mais elles auront une vision différente de leur vie et auront les clés pour continuer.

Une belle histoire à savourer dans nos contrées chaudes, voire caniculaires cette année. J’ai envié tous ces gens de pouvoir se blottir sous des couettes et de boire des boissons chaudes. J'aimerais que toutes les femmes puissent prendre de telles décisions, et surtout reprendre leur vie en mains comme Anna.

 

Posté par pyrouette à 19:14 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

  • Je l'ai lu ! Et j'avoue que le courage d'Anna m'a laissée assez admirative .

    Posté par Cristine Verlédè, 20 juillet 2019 à 19:21
  • je n'arrive toujours pas à me décider à lire cette auteure... peur de bisounours...

    Posté par Eve-Yeshe, 22 juillet 2019 à 16:37

Poster un commentaire