la vie de ma voix intérieure

En totale reconstruction après deux années abominables passées en Lozère où j'ai appris que seuls les humains ne sont pas humains, je continue à partager ma passion de la lecture. Vous pouvez apprendre à me connaître à travers les citations.

02 août 2019

L'immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes

 

L'immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes par Lambert

 

Karine Lambert

ISBN : 2253182710 

Éditeur : LE LIVRE DE POCHE (10/06/2015)



4ème de couverture :

Cinq femmes d’âges et d’univers différents cohabitent dans un immeuble parisien. Elles ne veulent plus entendre parler d’amour et ont inventé une autre manière de vivre. L’arrivée d’une nouvelle locataire va bousculer leur équilibre. Juliette est séduite par l’atmosphère chaleureuse de cette ruche, à un détail près : l’entrée est interdite aux hommes. Va-t-elle faire vaciller les certitudes de ses voisines ou renoncer, elle aussi ?

 

Extraits :

"Elle était enfin arrivée au bon endroit. C'était là et pas ailleurs qu'elle devait vivre."

 

"Désormais le sens de sa vie, ce serait un jour à la fois, un pas après l'autre, comme quand, enfant, elle grimpait sa montagne."

 

"On remplace les illusions, l'attente, les turbulences, la dépendance, les déceptions, les thérapies de couple, le rien, par des choses agréables, à portée de main, qui ne disparaîtront pas au premier coup de vent, à la montée de sève au printemps."

 

"Marcher, danser, tomber, vieillir : la vie, c’est une succession de déséquilibres."



Mon avis :

Reine, une ancienne danseuse, croqueuse d’hommes, a reçu cet immeuble en cadeau de la part d’un amant. Vieillissante, elle décide de se retirer du monde et loue des appartements à des femmes avec la condition qu’aucun homme ne rentre dans l’immeuble. Ah si, un : Jean-Pierre le chat.

Simone, Giuseppina, Rosalie et Clara vivent en parfaite harmonie. Une fois par semaine elles organisent un repas dans les appartements de la Reine, ont de petits rituels et surtout la paix.

Elles n’ont pas renoncé aux hommes, ce sont les voisins qui le pensent, elles ont des parcours différents et des blessures. Ces femmes se protègent. 

Clara décide de partir voyager  et prête son appartement à Juliette. Cette dernière n’est pas en accord avec les règles de l’immeuble, surtout qu’elle cherche le grand amour.

Juliette respecte cette loi imposée mais à chaque rencontre avec ses voisines, argumente et essaie d’imposer son point de vue, faisant vaciller l’équilibre et la sérénité de ces femmes.

J’ai apprécié cette lecture pour diverses raisons : la liberté de choisir son mode de vie, l’amitié entre femmes, et le pouvoir d’influencer son entourage.

 

Posté par pyrouette à 21:20 - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

  • Il me tente bien ce roman. A priori J'ai pensé que c'était un livre qui pouvait faire rire, mais rien dans ta chronique ne le laisse entendre.

    Posté par Cristine Verlédè, 02 août 2019 à 21:40
  • hips !

    Au match de foot féminin bien sûr il y a des femmes et moi avec mes boîtiers ,j'entend, j'écoute la tête en l'air , chaque partie de ce sport est un roman parfois cruel selon les occasions, tout dépend de la lune ou de n'importe quel prétexte je ne prend jamais parti ce serait une grave erreur , j'écoute et ne répète pas .Il y a les filles à copines , celles à copains, les solitaires , celles qui cherchent , les soucis familiaux, les parents pots de colles qui suivent le jour du match , j'écoute fait des coucous , encourage mon équipe locale elles sont jeunes et pleines d'incertitudes, moi c'est papy et à celui ci on dit tout .

    Posté par celadon7, 03 août 2019 à 18:09
  • Pourquoi pas???

    Posté par Eve-Yeshe, 04 août 2019 à 15:17

Poster un commentaire