la vie de ma voix intérieure

En totale reconstruction après deux années abominables passées en Lozère où j'ai appris que seuls les humains ne sont pas humains, je continue à partager ma passion de la lecture. Vous pouvez apprendre à me connaître à travers les citations.

La mise à nu

 

La mise à nu par Blondel

 

Jean-Philippe Blondel

ISBN : 207279062X

Éditeur : GALLIMARD (15/08/2019)

 

4ème de couverture :

Je reste quelques minutes interdit devant l’entrée de l’immeuble. Je n’ai pas traversé un tel melström d’émotions contradictoires depuis des années. Depuis la naissance de mes filles, peut-être. Je marche le long du trottoir. J’ai du mal à revenir au quotidien. Mais je ne pense pas que ce soit un mal. À l’intérieur, dans la cage thoracique, il y a un tambour comme j’en ai rarement connu. Cette impression de cheminer sur la corniche étroite d’une montagne. Et, curieusement, de ne pas avoir peur.

Je sais que je vais dire oui.



Extraits :

“Pour la première fois, j'ai besoin de mettre à distance ce qui vient de m'arriver. D'habitude, je me plante dans le sol, je baisse la tête, je tends la nuque, et je fais front.”

 

“On connaît si peu ses propres enfants, au fond. On connaît si peu les autres, en général. On ne fait que projeter sur eux les fantasmes qu’ils nous inspirent.”

 

"Je suis le maître d’un monde flottant. Je me laisse dériver et advienne que pourra. J’ai cherché à profiter du jour présent pendant des décennies sans jamais y parvenir, et j’y suis arrivé par inadvertance, une fois la cinquantaine passée. Je vis dans une atopie ironique."

 

“Quand est-ce qu’on s’arrête, qu’on s’assied un peu pour souffler et réfléchir à qui on est vraiment et à ce qu’on souhaite, au fond ? On passe notre temps à esquiver ces interrogations. On se laisse happer par l’espèce de course artificielle qu’on monte nous-mêmes de toutes pièces pour nous donner l’illusion d’appartenir à l’humanité.”

 

“Je laisse le temps au silence de retrouver ses marques.”

 

“Il y a bien longtemps que le hasard n’a pas frappé à ma porte.”

 

Mon avis :

Louis, 58 ans, professeur d’anglais, séparé, deux filles adultes, est enlisé dans une vie certes confortable mais un peu ennuyeuse. Ses filles le surveillent à distance comme s'il avait deux décennies de plus, son ex-épouse, mère de ses deux filles,  s’inquiète de son désert social.

Louis accepte une invitation à un vernissage dans sa petite ville de province et retrouve un ancien élève qui est l’artiste dont les oeuvres sont exposées : Alexandre Laudin. 

Ce dernier, alors qu’il était un élève solitaire qui rougissait à la moindre occasion, lui propose de réaliser son portrait.

Louis réfléchit puis accepte la proposition d’Alexandre, cela rompra la monotonie du temps. Il doit poser pendant de longues heures pendant lesquelles il repasse dans sa mémoire des souvenirs malheureux ou heureux selon les couleurs utilisées par Alexandre. Après les séances de pose il sort avec Alexandre le retrouvant souvent dans des restaurants. Son ex-épouse lui fait part de ses inquiétudes à cause de la réputation d’Alexandre ce qui fait bien rire Louis, ravi de tant d’attentions.

Cette période de mise à nu apparente et cérébrale  est touchante et drôle comme un individu passé la cinquantaine peut se permettre  cette mise à distance des événements et cette ironie. Les amours, les enfants, les amis, le travail, Louis fait le bilan et se cherche.

Je me retrouve toujours dans les écrits de l’auteur, notre année de naissance commune y est certainement pour beaucoup. Un excellent moment de lecture.

 

Un grand merci à Masse critique de Babelio et aux Éditions Gallimard

 

mc logo.png

 

 




Posté par pyrouette à 16:46 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

  • Merci Pyrouette pour cette chronique ! Ce livre m'intéresse. J'en fais une capture d'écran pour y Penser, et le lirai certainement si il est à la médiathèque. J'ai pris de bonnes résolutions 😅

    Posté par Cristine Verlédè, 06 octobre 2019 à 22:12
    • Bonne lecture Christine !

      Posté par pyrouette, 08 octobre 2019 à 18:57
  • je l'ai bien aimé aussi! j'apprécie cet auteur que j'ai découvert via une masse critique de Babelio avec "un hiver à PAris" et depuis j'essaie de tout lire... Sa "grande escapade" m'attend...

    Posté par Eve-Yeshe, 07 octobre 2019 à 14:09
    • Je pense avoir lu tous ses romans, je suis fan. J'ai l'impression de rentrer chez moi dans ses récits.

      Posté par pyrouette, 08 octobre 2019 à 18:56

Poster un commentaire