la vie de ma voix intérieure

En totale reconstruction après deux années abominables passées en Lozère où j'ai appris que seuls les humains ne sont pas humains, je continue à partager ma passion de la lecture. Vous pouvez apprendre à me connaître à travers les citations.

Goliarda Sapienza, telle que je l'ai connue

 

 

Goliarda Sapienza, telle que je l'ai connue par Pellegrino

Angelo Pellegrino

ISBN : 2370550538

Éditeur : LE TRIPODE (19/03/2015)





4ème de couverture :

 

Dans ce texte émouvant, le dernier compagnon de Goliarda Sapienza nous livre un portrait inédit de l’auteur de L’art de la joie, de Moi, Jean Gabin et de L’université de Rebibbia. On y redécouvre les arcanes d’une de personnalités les plus singulières de la littérature contemporaine, depuis l’univers hors norme de son enfance en Sicile à ses errances romaines, ses contradictions et les mouvements d’une vie qui la plongèrent dans les désespoirs les plus profonds comme les joies les plus minérales.

Goliarda Sapienza voulait que la littérature et la vie se rejoignent, ne fassent qu’un. Grâce au témoignage amoureux d’Angelo Maria Pellegrino, il est possible de comprendre à quel point cette exigence la poussa au plus loin de l’existence.



Extraits :

 

“Pour elle, il n'y avait qu'une unité de mesure du temps : la journée. À l'intérieur de celle-ci, il fallait accomplir tout ce qui pouvait rendre la vie digne d'être vécue.”

“Sauvegarder sa santé et son intelligence, voilà la première nécessité, face aux attentats continuels que n'importe quel système, y compris le système démocratique, perpètre toujours contre l'individu.”

“Quelquefois, pas souvent, et surtout jamais gratuitement, elle était portée à la mélancolie, quand elle pensait à la façon dont la vie peut être détruite, même si elle renaît ensuite.”



Mon avis :

 

J’ai découvert Goliarda Sapienza avec Moi, Jean Gabin. L’écriture particulière pour décrire sa vie de petite fille dans une Italie entre deux guerres, dans une famille intellectuelle fantasque a aiguisé ma curiosité : j’avais envie de découvrir le parcours de Goliarda.

Un portrait de femme écrit par un amoureux admirateur, le compagnon de Goliarda. Une femme qui se bat contre ses démons mais qui pratique quotidiennement l’art de la joie, l’acceptation sereine de son existence. Quelques rituels pour tenir, une solitaire qui sait vivre en société et amie fidèle. Marginale quelquefois, libre toujours, Goliarda peine à faire publier ses écrits.

Quelques dépressions qui la conduiront à attenter à sa vie, elle mourra beaucoup plus tard d’une chute dans un escalier alors que son coeur lâche.

Son roman, L’Art de la joie, oeuvre magistrale, sera publié après sa mort.

Un texte pudique et rempli d’amour.

 

Posté par pyrouette à 16:15 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

Commentaires

    je ne connais pas du tout l'auteure mais ta critique me donne vraiment envie de la découvrir

    Posté par Eve-Yeshe, 03 août 2018 à 13:33
    • J'ai découvert cette auteure lors du cercle de lecture de mon village, c'est une très belle découverte.

      Posté par pyrouette, 04 août 2018 à 11:52

Poster un commentaire